MES 

RÉVÉLATIONS

Les ob - sessions

Mis à jour : janv. 2

Obsession : Impression fréquence qui tend à accaparer le champ de la conscience notoirement accompagnée d'états émotifs pénibles

Chaque jour des souvenirs remontent à la conscience sans spécialement les chercher. C'est naturel. On y pense, on les classe et on se re-concentre / se re-connecte à son acte sans incidence sur la stabilité d'humeur


Mais dans certain cas, on y pense et il est impossible de les classer.

L'individu est alors situé dans le doute, l'étage 6 :


A la porte de la peur, de la jalousie et du mensonge. A l'étage d'une incapacité à faire autre chose que de douter


Et tout en même temps en miroir à la porte de l'espoir, de la compassion et de la vérité. A l'étage de la capacité à se concentrer pleinement à œuvrer


On remarque ici que :

- douter se présente être le contraire de acter

- acter se présente être le synonyme de créer, de être et de imprimer



ob : Préfixe des mots pour former une idée de position en face et de renversement

On peut donc affirmer que : Ob = miroir


Ob-session = miroir de session


Un être qui revit des scènes est un être qui craint de les oublier, qui craint que ce soit oublier de la mémoire. Donc par logique, il bloque sur ce moment et perd ses esprits afin de faire de la place à cette mémoire, faire de la place à la conservation de cette mémoire. Il se met en trans.


C'est pourquoi en cas d'ob-session, il est essentiel d'accepter l'enjeu en se rendant apte à prendre en note par l'appui de l'impression (à l'écrit, en dessin) les scènes non désirables intensément revécues afin de les encrer pour que le souvenir qui remonte soit trans-crit. Soit inscrit/transcrit dans les mémoires akhashiques grâce à l'impression matière que génère l'écriture. La session de prise de notes agit sur la procrastination de l'ob-session en accaparant l'attention fréquence-matière. Les informations notées pleinement (transcrises) ont tendance à s'évacuer de l'esprit


Le souvenir ainsi évacuer,

la maîtrise du sujet s'impose et l'obsession se voit (dans un miroir) contrecarrée


Un souvenir transcrit fidèlement est un souvenir dont les émotions instantes sont sorties libérant l'esclave de sa clôture émotionnelle passagère ou à risque et de ses turpitudes en infiltration. Lui permettant alors de classer le souvenir et de se re-concentrer à son œuvre en cours


De reprendre son droit chemin vers le prochain étage



*instante :

- mot français

- suivre un chemin

- féminin de instant



Queen Cindy

08.12.2020



9 vues0 commentaire

​© 2021  Cindy Malka Corporate

Toutes reproductions interdites

Contenu protégé par les droits d'auteur